Agathon Ier (678 - 681)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Agathon Ier
Né vers la fin du sixième siècle en Sicile, mort à Rome en 681. Il est généralement admis qu'Agathon était à l'origine un moine bénédictin vivant à Saint-Hermès de Palerme, et il y a de bonnes raisons de croire qu'il était plus que centenaire quand, en 678, il monta sur le trône papal comme successeur du pape Donus. Peu après l'élection d'Agathon à la papauté, St Wilfrid, archevêque d'York, qui avait été injustement et illégalement déposé de son siège par Théodore de Canterbury, arriva à Rome pour invoquer l'autorité du Saint-Siège sur son cas. A l'issue d'un synode que le pape Agathon convoqua au Latran pour instruire l'affaire, Wilfrid fut restauré sur son siège. L'événement majeur du pontificat d'Agathon est, cependant, le Sixième Concile Œcuménique, tenu à Constantinople en 680, que présidèrent les légats du pape et qui mit fin, pratiquement, à l'hérésie monothélite. Avant que les décrets du concile n'arrivent à Rome pour être approuvés par le pape, Agathon avait trépassé. Il fut enterré à Saint Pierre le 10 janvier 681. Le pape Agathon fut remarquable pour son affabilité et sa charité. En raison des nombreux miracles qu'il a opérés , il a été appelé Thaumaturge ou Faiseur de merveilles. Sa mémoire est célébrée par l'Eglise latine aussi bien que par l'Eglise grecque.

Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, 1999.