Anthère (235 - 236)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Anthère

(ANTEROS)

Régna du 21 novembre 235 au 3 janvier 236. Nous n'avons pour certitude que le fait qu'il régna une quarantaine de jours et qu'il fut enterré dans la fameuse crypte papaple du cimetière de Saint Calixte à Rome [Northcote and Brownlow, Roma Sotterranea, (Londres, 1879) I, 296-300]. Le Liber Pontificalis (ed. Duchesne I, 147; cf. xcv-vi) dit qu'il fut martyrisé pour avoir fait collecter les actes de martyrs par des notaires et les avoir fait déposer aux archives de l'Eglise Romaine. Cette tradition semble ancienne et respectable, néanmoins les meilleurs esprits soutiennent qu'elle n'est pas suffisamment garantie par sa seule source, le Liber Pontificalis, du fait, entre autres choses, de la date tardive de la compilation de cet ouvrage. Le site de son sépulcre fut découvert par De Rossi en 1854, avec quelques restes de l'épitaphe en grec, qu'il a attribuée au Pseudo-Isidore. voir Hinschius, Decret. Pseudo-Isidorianae (Leipzig, 1863), 156-160 and P.G., X, 165-168. Cf. "Liber Pont". (ed. Duchesne), I. 147.


Tillemont, Mémoires (III), 278, 694; De Rossi, Roma Sotterr., II, pl. III, 55-58; Allard, Hist. des Persécutions (Paris, 1886), II, 198-200; Acta SS. (1643), Jan. 1, 127.

Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, 1999.