Benoît V (964 - 965)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Benoît V
Benoît V fut élu pape en mai 964 dans des circonstances très critiques. Le puissant empereur, Othon Ier, avait par la force déposé le vaurien Jean XII, et l'avait remplacé par un homme de son choix qui prit le titre de Léon VIII. Mais à la première opportunité les romains chassèrent Léon, et à la mort (14 mai 964) du pape légitime, Jean XII, élurent le cardinal-diacre Benoît (connu pour son érudition sous le nom de Grammaticus - cf Benoît de Socrate, xxxvii). Othon s'en trouva furieux, marcha sur Rome, s'empara de Benoît et mit un terme à son pontificat (le 23 juin 964 selon Liutprand, Hist. Othonis, xxi; Thietmar, Chron., II, 18). Il est plus probable que Benoît fut dégradé par force plutôt que d'imaginer qu'il se serait reconnu lui-même comme invalide. Après avoir restauré Léon, Othon quitta Rome et emmena Benoît avec lui en Allemagne. Placé sous la garde d'Adaldag, archevêque de Hambourg et Brême, qui le traita avec grande considération, il fut même considéré comme pape par certains clercs allemands. Ses restes, d'abord conservés en la cathédrale de Hambourg, furent ensuite transférés à Rome (Adam de Brême, Gesta, II, 10; IV, 39, 40; VI, 53).

HORACE K. MANN
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Septembre 2003.