Jean III (561 - 574)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Jean III

Jean III était un Romain surnommé Catelinus; il est décédé le 13 juillet 574. Il était issu d'une famille distinguée, étant le fils d'un certain Anastasius qui portait le titre d'illustris. L'année de sa naissance n'est pas connue, mais il fut consacré pape vraisemblablement le 17 juillet 561. En raison de la nécessité d'attendre la confirmation impériale de son élection, un intervalle de cinq mois s'écoula entre la mort de Pélage Ier et sa consécration. Bien que Jean régnât presque treize ans, on sait très peu de chose de son pontificat. Il tomba aux temps orageux de l'invasion Lombarde, et pratiquement tous les documents de son règne ont péri. Il semblerait toutefois avoir été un pontife magnanime, zélé pour le bien-être du peuple. Une inscription encore présente au quinzième siècle attestait qu' « au coeur des désastres il sut manifester sa générosité, et n'eut pas peur d'être écrasé au milieu d'un monde qui s'écroulait ». Deux évêques particulièrement indignes, Salonius d'Embrun et Sagittarius de Gap, avaient été condamnés par un synode tenu à Lyon en 567. Il parvinrent cependant à persuader Gontrand, Roi de Bourgogne, qu'ils avaient été injustement condamnés, et en appelèrent au pape. Influencé par la lettre du roi, Jean décida qu'ils devaient être rétablis dans leurs sièges. Il est à regretter que l'ordre papal ait été obéi. Les actions les plus importantes de ce pape furent celles qui concernaient le grand général, Narsès. Malheureusement le Liber Pontificalis est énigmatique à ce sujet.

Par des intrigues féminines à la cour de Constantinople, une charge de trahison fut portée contre le général, et en conséquence, le seul homme capable de résister aux barbares fut rappelé. Il est très possible que Narsès ait pu inviter les Lombards à fondre sur l'Italie, mais il est sans doute plus probable que, apprenant qu'il était rappelé à Constantinople, ils ne décidèrent d'envahir le pays. Sachant que Narsès était l'espoir de l'Italie, Jean le suivit à Naples et l'implora de ne pas partir pour Constantinople. Le général entendit la voix du pape, et rentra à Rome avec lui (571). Mais, à ce qu'il semble, le parti de la cour dans la ville était trop fort pour Narsès et le pape Jean se retira dans la catacombe de Prætextatus, où il demeura pendant de nombreux mois. Il y procéda même à des ordinations. A la mort de Narsès (572), Jean retourna au Latran. Son séjour dans les catacombes l'amena à leur accorder beaucoup d'intérêt. Il les fit restaurer, et ordonna que le nécessaire de la messe soit pris au Latran pour y être installé. Jean mourut le 13 juillet 574 et fut enterré à Saint-Pierre.


HORACE K. MANN
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Mars 2000.