Jean V (685 - 686)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Jean V
Syrien dont le père s'appelait Cyriacus; sa date de naissance est inconnue; décédé le 2 août 686. En tant que diacre, il fut l'un de ceux qui représentaient le Siège Apostolique lors du Sixième Concile Œcuménique. Il rentra à Rome en juillet 682 avec les documents officiels du synode. Il gagna si bien la faveur de l'empereur Constantin Le Barbu (Pogonat) que celui-ci diminua les taxes qui avaient été imposées au patrimoine papal en Sicile et en Calabre, et réduisit d'une manière générale le lourd fardeau fiscal qui pesait que l'Eglise. L'énergie, l'érudition et la modération de Jean sont les qualités hautement louées par son biographe. C'est sans aucun doute la possession de ces vertus qui l'amena à être élu pape à la basilique St Jean de Latran. La nécessité d'attendre la confirmation de l'élection papale ayant été abolie par Constantin Pogonat, Jean fut directement conduit au palais du Latran en tant que pape. Il fut consacré vers le 23 juillet 685, et régna pendant un peu plus d'un an. Depuis l'époque de St Grégoire le Grand, l'archevêque de Cagliari en Sardaigne jouissait de certains droits métropoliltains. Bien que le droit de consacrer les évêques sur son île ne fût pas dans ses prérogatives, Citonatus de Cagliari procéda à l'imposition des mains sur l'évêque-élu de Turris Libisonis; Jean, toutefois, déclara définitivement le Siège de Turris comme relevant directement du Saint-Siège. La générosité de Jean se donnait à voir dans ses libéralités. Durant son bref pontificat, il distribua 1900 solidi au clergé et aux diaconats pour les pauvres. Après une longue maladie, il mourut le 2 août 686 et fut enterré à Saint-Pierre.

Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Décembre 2015.