Jean VI (701 - 705)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Jean VI

Pape grec; sa date de naissance est inconnue; décédé le 11 janvier 705. Il monta sur le trône pontifical le 30 octobre 701. Durant quelque temps sous son règne, Theophylactus, « Chambellan, patricius et exarque d'Italie », vint de Sicile à Rome. Après le traitement que certains de ses prédécesseurs à l'exarchat avaient infligé aux papes, le peuple Italien se dit que cette visite ne signifiait rien de bon pour Jean VI. C'est pourquoi, venant de tous côtés, les milices locales marchèrent sur Rome et, campées sous les murs de la ville, manifestèrent leur hostilité à l'exarque. Pour éviter une effusion de sang, Jean leur envoya de nombreux prêtres, qui parvinrent à les apaiser, au moins en ce qui concernait l'exarque. Avant que les milices ne se dispersent, toutefois, elles insistèrent pour que certains informateurs, dont les dénonciations avaient mis les richesses de quelques citoyens entre les mains de fonctionnaires cupides, leur soient remis pour les châtier. Mettant à profit ce manque d'harmonie entre l'exarque et les Italiens de souche attachés au pape, les Lombards relancèrent leurs attaques sur certaines régions d'Italie qui leur avaient résisté jusqu'alors. Plusieurs villes appartenant au duché de Rome furent envahies, Gisulf avança jusqu'à Horrea Puteoli - ou peut-être le « fundus Horrea », à la cinquième borne de la Via Latina. Comme il n'y avait personne pour lui résister par la force des armes, le pape, désespéré par les souffrances du peuple, envoya un détachement de prêtres porteurs d'une somme d'argent au camp du duc Lombard. Non seulement ils payèrent la rançon des captifs que Gisulf avait pris, mais ils le persuadèrent de se retirer sur ses propres territoires.

Jean VI fut un des papes à qui saint Wilfrid d'York lança ses appels. Soulignant la traditionnelle cohérence de l'action du Siège Apostolique, le saint le supplia de confirmer pour sa part les décisions de ses prédécesseurs (704), ce que fit Jean, qui lui envoya en Angleterre des lettres pour le roi Ethelred et d'autres rois. Cependant, il fallut attendre l'année suivante pour que les injonctions pontificales fussent appliquées. Jean conféra le pallium à Brithwald, qu'il « confirma comme archevêque de Canterbury ». Il fut enterré à la basilique Saint-Pierre.


Liber Pontificalis, I, 383 sq.; EDDIUS, Vita S. Wilfridi, xlvi sqq.; BEDE, Hist. eccl., V, 19; MONTALEMBERT, Monks of the West, IV (Edinburgh et L Londres, 1879), 323 sqq.; HODGKIN, Italy and her Invaders, VI (Oxford, 1895), 336, 363 sq.; MANN, Lives of the Popes, vol. I, pt. II, p.105 sqq.

HORACE K. MANN
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Septembre 2002.