Léon VIII (964 - 964)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Léon VIII

Date de naissance inconnue; décédé entre le 20 février et le 13 avril 965. Quand l'empereur Othon obtint illégalement la déposition du pape vaurien Jean XII (novembre 963), Léon fut en même temps élu tout aussi illégalement pour le remplacer, lui, un laïc, « Léon, le vénérable protonotaire ». Léon était Romain et fils d'un certain Jean. Sa famille était bien connue dans le Clivus Argentarii (aujourd'hui Via di Marforio, entre Corso et le Forum ), et il donna lui-même son nom à différentes rues des environs de sa maison. Choisi comme pape le 4 décembre, il fut consacré évêque de Rome le 6 décembre, tous les ordres mineurs lui ayant été, en violation du droit canon, conférés en même temps par Sico, évêque d'Ostie. Quelques semaines après la consécration de Léon, les Romains firent de vains efforts pour s'affranchir de l'autorité de l'empereur. Il furent sévèrement punis pour cette tentative mais, par l'intercession de Léon, Othon libéra les otages qu'il leur avait pris. Toutefois, à peine l'empereur eut-il quitté Rome que le peuple se souleva et chassa son protégé (Février 964). Jean XII revint aussitôt dans la ville, convoqua un concile, condamna Léon « un des employés de notre curie, qui a trahi notre confiance » et dégrada les clercs qui avaient été ordonnés par lui. Peu après cela, Jean mourut (14 mai 964) et les Romains prirent la décision déraisonnable d'élire pour lui succéder le cardinal-diacre Benoît. Indigné par l'expulsion de Léon et l'élection de Benoît, Othon se précipita vers Rome et prit rapidement possession de la ville et de son nouveau pape. Léon revint avec l'empereur, et fit aussitôt un procès à Benoît. Avec le consentement de ses soi-disant juges, Benoît fut dégradé jusqu'au rang de diacre, Léon lui-même déchirant le pallium de ses épaules (juillet 964). S'il est vrai, selon un contemporain, que Benoît accepta sa déposition et si, comme il semble certain, il n'y eut plus de protestation contre la position de Léon, il peut bien être considéré comme un pape authentique depuis juillet 964 jusqu'à sa mort en 965, vers le mois de mars.

Nul document ne subsiste pour nous informer des actions que Léon entreprit durant la période où il peut être sûrement considéré comme pape. Il est dit, en fait, qu'il autorisa Othon à nommer à son gré pape ou évêque, et qu'il rendit à Othon tous les territoires que ses prédécesseurs avaient annexés à la papauté. Il est toutefois généralement admis que les documents qui établissent ces faits sont des productions impériales forgées durant la querelle d'investiture.


Liber Pontificalis, ed. DUCHESNE, II (Paris, 1892), 250; LIUTPRAND, Hist. Othonis (Hanovre, 1877), ix sqq.; Ann. Altahenses majores (Hanovre, 1868), an., 963 sq.; JAFFÉ, Reg., I (Leipzig, 1888), 467 sqq. Cf. FISHER, The Medieval Empire, II (Londres, 1897), 113; DUCHESNE, The Beginnings of the Temporal Sovereignty of the Popes (Londres, 1908), 222 sqq.; MANN, The Lives of the Popes in the Early Middle Ages, IV, 260-81.

HORACE K. MANN.
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Septembre 2003.