Pie III (1503 - 1503)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Pie III

(FRANCESCO RODESCHINI PICCOLOMINI)

Né à Sienne le 29 mai 1439; élu le 22 septembre 1503; décédé à Rome le 18 octobre 1503, après un pontificat de quatre semaines. Piccolomini était le fils d'une soeur de Pie II. Il avait passé son enfance dans la pauvreté, quand son oncle le prit dans sa maison, lui dévolut son nom et ses armes, et surveilla son éducation et son instruction. Il étudia le droit à Pérouse et aussitôt après avoir reçu son doctorat de droit canon, fut nommé archevêque de Sienne par son oncle puis, le 5 mars 1460, cardinal-diacre avec le titre de Saint Eustache. Le mois suivant il fut envoyé comme légat aux Marches d'Ancône, avec comme conseiller le très avisé évêque de Marsico. « La seule chose qu'on pouvait lui reprocher », dit Voigt (Enea Silvio, III, 531), « c'était sa jeunesse; car dans l'administration de sa légature et plus tard dans sa conduite à la curie, il se révéla un homme d'un caractère impeccable et doté de nombreux talents ». Il fut envoyé par Paul II comme légat en Allemagne, où il remporta d'éminents succès, la connaissance de l'allemand qu'il avait préalablement acquise dans la maison de son oncle lui ayant été un grand avantage. Durant le règne terrestre de Sixte IV et d'Alexandre VI, il se tint éloigné de Rome autant qu'il le put. Sigismondo de Conti, qui le connaissait bien, nous dit que « Il ne laissait aucun moment perdu; son temps pour l'étude était avant le lever du jour; il passait ses matinées en prière et les heures de la journée en audiences, auxquelles les plus humbles avaient aisément accès. Il était si tempéré dans la nourriture et la boisson qu'il ne s'autorisait de repas du soir qu'un jour sur deux ». C'est pourtant à cet homme excellent que Gregorovius dans son Lucrèce Borgia, sans une ombre d'autorité, donne une douzaine d'enfants, -- calomnie répétée par Brosch et Creighton.

Après la mort d'Alexandre VI, le conclave ne put s'entendre sur les principaux candidats, d'Amboise, Rovere, et Sforza; c'est ainsi que la grande majorité reportèrent leurs voix sur Piccolomini qui, bien qu'âgé de soixante-quatre ans, comme son oncle lors de son propre avènement, était perclus de goutte et prématurément vieux. Il prit le nom de Pie III en l'honneur de son oncle, et fut couronné le 8 octobre après avoir reçu les ordres. La tension de la longue cérémonie fut si grande que le pape en succomba. Il fut enterré à Saint-Pierre, mais ses cendres furent ensuite transférées à Saint Andrea della Valle où il repose aux côtés de Pie II.


PASTOR, History of the Popes, VI, 185 sqq.; PANVINIO, Continuation of Platina; VON REUMONT, Gesch. der Stadt Rom; ARTAND DE MONTOR, History of the Popes (New York, 1867).

JAMES F. LAUGHLIN
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, 1999.