St Sixte III (432 - 440)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
St Sixte III

Consacré le 31 juillet 432; décédé en 440. Avant son élévation, il était un personnage éminent du clergé Romain et correspondait régulièrement avec St Augustin. Il régna durant les controverses nestorienne et pélagienne, et c'est probablement en raison de ses dispositions conciliantes qu'il fut faussement accusé de pencher vers ces hérésies. Comme pape, il approuva les Actes du Concile d'Ephèse et tenta de restaurer la paix entre Cyril d'Alexandrie et Jean d'Antioche. Dans la controverse pélagienne, il déçut l'attente de Julien d'Eclanum qui souhaitait être réadmis dans la communion de l'Eglise. Il défendit le droit du pape à la suprématie sur l'Illyrie contre les évêques locaux et les desseins ambitieux de Proclus de Constantinople. A Rome, il restaura la Basilique de Libère (appelée aujourd'hui Sainte-Marie-Majeure), agrandit la Basilique de Saint-Laurent-Hors-Les-Murs, et obtint des dons précieux de l'empereur Valentinien III pour Saint-Pierre et la basilique du Latran. L'ouvrage qui affirme que le consul Bassus l'accusa de crimes est un faux. Il est l'auteur de huit lettres (in P.L., L, 583 sqq.), mais n'écrivit pas les ouvrages "Sur les riches", "Sur les faux prophètes", et "Sur la chasteté" ("De divitiis", "De malis doctoribus", "De castitate") qui lui sont attribués à tort. Sa fête est célébrée le 28 mars.


DUCHESNE (ed.), Lib. Pont., I (Paris, 1886), 126-27, 232-37; BARMBY in Dict. Christ. Biog., s. v. Sixtus (3); GRISAR, History of Rome and the Popes, tr. CAPPADELTA, I (St. Louis,1911), nos. 54, 135, 140, 144, 154.

N.A. WEBER
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Mars 2000.