St Soter (167 - 174)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
St Soter

Saint Soter(167-174) et Saint Caïus(283-196) ont leur fête ensemble le 22 avril, jour où ils apparaissent dans la plupart des martyrologes, bien que Notker et quelques autres donnent Soter le 21 et Caius le 19 ou le 21.

Soter fut pape pendant huit ans, des années 167 à 175 (Harnack préfère 166-174). Nous possédons un fragment d'une lettre intéressante qui lui fut adressée par Saint Dionysius de Corinthe, qui écrit:

"Depuis le commencement il a été dans votre habitude de faire le bien à tous les frères de maintes façons, et d'envoyer des aumônes à de nombreuses églises dans toutes les villes, soulageant la pauvreté de ceux qui vous adressaient des suppliques, ou d'apporter de l'aide aux frères dans les mines, par les aumônes que vous avez eu depuis longtemps l'habitude de donner, les Romains conservant les coutumes traditionnelles des Romains, que votre saint évêque Soter a non seulement préservées, mais qu'il a même accentuées, en distribuant l'abondance qu'il a envoyée aux saints, et aussi en consolant avec de saintes paroles les frères qui venaient à lui, comme un père aimant parle à ses enfants: C'est pourquoi, aujourd'hui, nous avons observé le saint jour du Seigneur, durant lequel nous avons lu votre lettre, que nous devrons toujours lire pour notre édification, de même que la lettre précédente qui nous a été écrite par le ministère de Clément" (Euseb., Hist. Eccl., IV, xxiv.).

La lettre que Soter avait écrite au nom de son église est perdue, bien que Harnack et d'autres aient tenté de l'identifier à la prétendue "Seconde épître de Clément". La déférence pour la lettre paternelle du pape mérite d'être soulignée. La générosité traditionnelle de l'Eglise romaine est encore mentionnée par Saint Dionysius d'Alexandrie au pape Dionysius au milieu du troisième siècle, et Eusèbe dit qu'elle se poursuivait encore de son temps. On ne sait rien de plus de ce pape.


Soter est donné par l'auteur du Ve siècle, PRÆDESTINATUS (c. xxvi) pour avoir écrit un livre contre les Montanistes; il ajoute que Tertullien écrivit contre Soter et Apollonius. Comme nous savons (JEROME, De Vir. ill., xl) que Tertullien écrivit contre Apollonius dans son ouvrage perdu De Ecstasi, cela peut être vrai. cf.HARNACK, Gesch. der altchristlich. Lit., I, 589; ZAHN, Forschungen (1893), V, 49.

JOHN CHAPMAN
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Février 2000.