Théodore Ier (642 - 649)

Tirée du Catholic Encyclopedia, Londres, 1913
Théodore Ier
Pape de 642 à 649; sa date de naissance est inconnue. Il était Grec, originaire de Jérusalem et fils d'un évêque, Théodore. Son élection comme pape fut rapidement confirmée par l'exarque de Ravenne, peut-être parce qu'il était Grec, et il fut consacré le 24 novembre 642. Engagé pendant tout son pontificat dans le combat contre le monthélisme, il écrivit aussitôt à l'empereur byzantin Constant II pour l'informer qu'il ne pouvait reconnaître Paul comme patriarche de Constantinople, parce que la déposition de son prédécesseur, Pyrrhus, n'avait pas été canonique. Il pressait alors Constant de retirer l'Ecthèse. Il écrivit aussi à Paul et aux évêques qui l'avaient consacré, pour les convaincre de l'importance d'assurer la déposition légale de Pyrrhus, si l'accession de Paul devait être reconnue. Si l'action vigoureuse de Théodore ne produisit aucun résultat à Constantinople, elle provoqua ailleurs une vigoureuse opposition au monothélisme. Les évêques de Chypre, de Palestine et d'Afrique exprimèrent leur soumission loyale à son enseignement dans un langage très éclatant. Même le patriarche déposé Pyrrhus abjura son hérésie devant Théodore (645) mais retomba bientôt dans ses vieilles erreurs, et fut excommunié par le pape en 648. Pendant ce temps, pressé par les évêques d'Afrique, Théodore renouvela son appel à Paul, mais ne réussit qu'à lui soutirer une déclaration expresse de sa croyance en la doctrine d'une Volonté en Notre-Seigneur. Cela lui valut une sentence d'excommunication et sa déposition par Rome en 649. A cela, Paul répliqua en infligeant des traitements barbares aux apocrisiaires (nonces) du pape à Constantinople. Il fit aussi pression sur Constant pour publier un nouveau décret connu sous le nom de Formule (Typus). Ce document ordonnait la déposition de l'Ecthèse, et enjoignait que dans l'avenir il n'y eût plus de discussion sur la doctrine d' une ou deux volontés ou opérations. La formule fut promptement condamnée par « tout l'Occident » en général, et spécialement par le successeur de Théodore (saint Martin Ier), mais il n'est pas certain que Théodore ait vécu assez longtemps pour la frapper d'anathème. Ce pontife énergique, qui fut bon pour les pauvres de Rome et fut un bienfaiteur de ses églises, fut enterré à St-Pierre le 14 mai 649.

Liber Pontificalis, I, 330 sqq., ed. DUCHESNE (Paris, 1886); JAFFÉ, Regesta, I, 228 sqq. (Leipzig, 1888); MAXIMI, Disputatio, vita, etc., in LABBE, Concil., V, pp.1813 sqq.; ou P.L., CXXIX; ou COM MBEFIS (2 vols., Paris. 1675); Acts of the Lateran Council under Martin I; MANN, Lives of the Popes in the early Middle Ages, I (Londres, 1902), 369 sqq.

HORACE K. MANN
Tiré de "Catholic Encyclopedia", copyright © 1913 by the Encyclopedia Press, Inc. Traduction française : Bertrand Blochet, Septembre 2002.